Une campagne présidentielle décevante!
8 mai, 2012 @ 10:05 Politique

Contre toute attente, les Français sont allez assez massivement voter. On attendait une abstention à prêt de 30% au 1er tour. Il n’en a rien été. Cependant est-ce que cela permet de dire que la campagne a passionné les Français?

La réponse semble clairement: non. On peut citer comme élément pour étayer cette affirmation: les scores des extrêmes, les faibles taux d’adhésion aux personnes et aux programmes des 2 finalistes, le % d’électeurs faisant confiance (après l’élection) à Hollande pour résoudre les problèmes (47% seulement selon un sondage BFMTV)… Ils se sentent impliqués, responsables et c’est très bien. Mais nous avons eu droit à une campagne décevante malgré les commentaires des états majors qui peuvent difficilement dire le contraire.

Honneur au perdant: La droite a passé sous silence son bilan qui n’aurait pourtant pas du faire rougir compte tenu du contexte. Je vous propose de lire l’article: bilan d’un sympathisant de gauche sur le quinquennat Sarkozy. Il est vrai que tant le style de Sarkozy, que son comportement, que les quelques erreurs regrettables  ou les omissions ont terni ce bilan. Durant la campagne, il aurait pu tout en étant en première ligne, mettre beaucoup plus en action ses troupes, pour défendre ce bilan. Par son comportement, il a étayer la thèse du mauvais bilan. Du coup, sa stratégie a consisté à taper sur son concurrent principal, c’est un peu court surtout lorsque l’on a tout les médias et l’appareil d’état contre soi. Ensuite, les résultats du premier tour l’ont orienté dans une direction malheureuse. Il a joué avec les limites avec le style qui est le sien ce qui a eu pour effet de renforcer le tout sauf Sarkozy.

La gauche a également fait une mauvaise campagne, même si elle a gagné. Certaines personnalités de gauche l’on dit, la France est plutôt de droite. La conclusion de ces personnes était de dire qu’Hollande a su rassembler hors de son camp. C’est vrai, mais il faut aussi ajouter qu’il a était aidé par la quasi totalité de la sphère médiatique. Hollande n’a pas vraiment fait campagne. Il a géré son avance tout en surfant sur l’aide qu’il a reçu. Il a fait une campagne ni trop à gauche (contrairement au projet du PS) ni trop au centre: il est resté insaisissable comme il a si bien su le faire lorsqu’il était premier secrétaire et que tous ces amis le lui reprochaient. Nous le jugerons donc sur sa capacité à agir tout en rassemblant autour de l’intérêt général; sur son action et son inaction.

Les écologistes ont pour leur part fait une campagne désastreuse. Ils sont sortis de leur sujet en faisant comme trop souvent de la politique d’appareil au lieu de promouvoir l’écologie. Ils ont raté un rendez-vous avec l’histoire mais ne semble pas vraiment s’en rendre compte.

Quant aux extrêmes, je veux juste en dire deux choses.

  • Ils sont à gauche et à droite les grands gagnants, une fois de plus, de cette élection. Ce qui se passe en Grèce doit non fair d’autant plus réfléchir. Si l’on compare objectivement, l’extrème gauche et l’extrême droite sont aussi nuisibles et dangereux pour l’humanité. Je regrette donc la collusion de la gauche et de l’extrème gauche. J’èspère que la droite resistera à la tentation et se préservera d’une telle compromission.
  • Enfin, je voudrais rappeler que le developpement des extrêmes doit être imputé à la droite et à la gauche qui ont gouverné successivement ces 30 dernières années (plus ou moins 15 ans chacune). De nombreux problèmes n’ayant pas trouvé de solution, pire s’étant accentués, certains se tournent vers les extrêmes qui se saisissent sans tabou des problèmes. Il n’ya chez eu pas de politiquement correcte qui biaise le discours. En disant cela, je ne cautionne pas mais me rend à l’évidence: aucun des deux grands partis ne veut les voir disparaitre. Cela imposerait de moraliser pour de vrai la vie politique, en favorisant un renouvellement bien plus rapide de ses « serviteurs » et une prise en compte du vote blanc.

Les questions de société se sont invitées dans la campagne. Elles n’appartiennent ni à la droite ni à la gauche mais à la société toute entière. Une vraie démocratie impliquerait des débats apaisés donnant la parole à l’ensemble des points de vue  afin qu’ensuite les Français puissent se déterminer par référendum. Sans cela, il n’y a que parti pris et manipulation par les lobbies.

La campagne présidentielle est maintenant terminée, voir les deux présidents cote à cote ce matin dans un climat apaisé est un soulagement. Le changement de personne fait en général du bien mais restons vigilant et actif pour promouvoir l’intérêt général. La gauche a fait campagne sur la solidarité et la justice, la droite sur la responsabilisation au travers du refus de l’assistanat et de l’immigration sociale et non maitrisée. Il y a un chemin de convergence possible en vue d’une politique cohérente. Espérons que le prochain gouvernement saura le trouver.

En attendant, la campagne pour les législatives va débuter d’ici peu, faisons en sorte de mettre cette fois l’intérêt général et les valeurs humanistes à l’honneur!

 

-reoxygenerlaviepolitique
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Groupestar |
Parolelibre |
Pcfrontdegauche Pontchâteau... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mrpropresoussurveillance
| Demandezleprogramme
| Tatiana GABILLAS Legislativ...